Achat immobilier : les astuces pour les futurs propriétaires

Ben

Ben

, Maison

Lors d’un achat immobilier, on se pose toujours de nombreuses questions. Premier achat ou nouvel achat, habitation ou investissement, il existe des erreurs à ne pas commettre.

Préparer son projet

Un achat immobilier n’est pas un acte qui se fait sur un coup de tête. En effet, cela demande une préparation au préalable. La démarche est également différente selon le but recherché.
S’il s’agit d’un investissement, il faut bien évidemment prendre en considération la revente ou la mise en location. Il est vrai que la priorité dans ce cas sera de plaire aux futurs acheteurs ou loueurs.
A l’inverse, s’il s’agit d’un achat dans le but d’y habiter, on ne réfléchit pas de la même façon. Les envies et les préférences des acheteurs deviennent la priorité.

Prendre en considération toutes les dépenses

Lorsque l’on recherche un bien à acheter, le prix du bien n’est pas la seule dépense à prévoir. En effet, des frais complémentaires s’ajoutent au budget total. Les frais de notaire sont par exemple des frais obligatoires lors d’un achat. En fonction du bien sélectionné, les frais de notaire sont plus ou moins élevés.

Pour un achat d’un bien neuf ou sur plan, les frais de notaire sont réduits. A l’inverse, lors d’un achat d’un bien existant « ancien » ou lors d’une rénovation, les frais peuvent être doublés. Il s’agit d’un pourcentage du prix du bien.

Lors d’une rénovation, le prix des travaux est souvent pris en compte dans le calcul du montant total du bien. Mais il faut bien prendre en compte tous les éléments qui vont être refaits pour ne pas dépasser le budget initial. Pour un achat d’un appartement ou d’une maison déjà existante, il faut prévoir un budget pour redécorer à votre goût.

On a tendance à penser que l’achat d’un bien neuf ou sur plan ne comprendra pas de dépense par la suite. Mais tous les éléments ne sont pas inclus dans le prix d’achat. Certaines modifications ou ajouts peuvent être facturés.

Dans tous les cas, l’ameublement reste une dépense obligatoire pour tous les ménages.

Négocier son prêt immobilier

Afin de réduire au maximum les frais, il faut obtenir un taux de prêt très bas. Ainsi, les intérêts de remboursements seront moins onéreux. Pour cela, vous pouvez faire appel à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel vous accompagnera dans votre projet pour négocier pour vous auprès des divers établissements bancaires ou de crédit. Un moyen de faire des économies très importantes et de vous permettre d’obtenir le bien de vos rêves.