Attentats du 13 novembre : la piste d’un second homme en fuite

Wan

Wan

, Non classé

Les recherches sur les attentats qui ont touché Paris et Saint-Denis le 13 novembre s’étaient concentrées mardi 17 novembre sur la préparation des attentats, sur le nombre des auteurs, sur ceux qui ont fui et sur la localisation.

4811996_6_0f0c_des-policiers-dans-les-rues-de-paris-le-16_8b7893752469a3763cd563706c42a909On recense aujourd’hui, cinq terroristes français que les enquêteurs ont identifié parmi lesquels, quatre kamikazes : Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), qui prenaient part à l’attaque du Bataclan, Bilal Hadfi (20 ans), qui a fait sauter sa ceinture d’explosif aux abords du stade de France, et Brahim Abdeslam (31 ans), qui a fait utiliser le même procédé au Comptoir Voltaire et Salah Abdeslam (26 ans), toujours en fuite.

Actuellement, trois des membres du commando sont identifié. C’est l’un des hommes qui a pris part à l’attaque du Bataclan, décédé au cours du raid de la police à l’étage de la salle de concert et de deux des kamikazes du Stade de France dont celui qui a été retrouvé porteur d’un passeport syrien.

Les enquêteurs assurent qu’ils identifieront les derniers kamikazes, même si l’état de corps, des visages sont difficiles à reconnaitre et les services spécialisés réalisent plusieurs comparaisons photographiques, en même temps que les recherches ADS effectuées actuellement.
Cependant, les policiers se posent des questions sur la possibilité qu’un second homme qui a pris part à l’attaque soit en fuite. Les témoignages recueillis par la police indiquent que les la Seat conduite par les auteurs des tirs sur les terrasses des cafés situés dans le 10 e et 11 e arrondissement était occupée par trois passagers. Il yavait parmi eux, les deux frères Brahim et Salah Abdeslam et probablement, un troisième homme non identifié.