Assurance chômage la CFDT ne s’attend pas à un accord

Ben

Ben

, Non classé

Le secrétaire général de la CFDT, ne croit pas que les partenaires sociaux puissent parvenir à une entente sur les règles de l’assurance chômage.

Michel Berger est de plus en plus sceptique par rapport l’accord entre les partenaires sociaux sur l’assurance chômage. Celui-ci justifie son doute par rapport aux menaces faites par le patronat portant sur le projet de loi travail.

« Au cas où, le patronat quitte les négociations portant sur l’assurance chômage, la CFDT va demander au gouvernement d’alléger les règles relatives aux impôts et cotisations pour les entreprises établies en 2017, dans le nouveau volet du pacte de responsabilité », met-il en garde.

Les négociations entre les syndicats et le patronat sur l’assurance chômage qui avaient commencé le 22 février, doivent mener vers la signature d’un accord à la fin du mois de mai. Mais, le président du Medef, Pierre Gattaz, a averti la semaine passée qu’il quitterait les négociations si le gouvernement ne revoyait pas ses amendements en ce qui concerne la loi Travail dès mardi. Le Medef a donné comme date line, le 9 mai, date à laquelle, il dira s’il va continuer à participer aux négociations ou pas.

« C’est mon souhait pour l’ensemble des demandeurs d’emploi, mais vu la menace du patronat, je suis d’avantage sceptique » sur l’aboutissement de cet accord, dit-il.