Une seconde banque frappée par une attaque informatique à 81 millions

Ben

Ben

, Non classé

Le représentant de la coopérative de droit belge chargée de la gestion des virements entre les banques a annoncé à l’agence Reuters qu’une seconde banque commerciale utilisant le même réseau que la banque du Bangladesh avait été attaquée sans donner son nom.

Regroupant plus de 11 000 banques, la banque a envoyé vendredi 13 mai une information parlant des « hackers qui connaissent parfaitement les mécanismes de contrôle précis des banques ciblées ».

Mais pour Swift, ces pirates qui maîtrisent les mécanismes des systèmes de contrôle sont sûrement aidés par un membre de la banque.

Il faut également dire, que l’attaque de la banque bangladaise n’est pas un cas banal, indique la banque dans son communiqué, qui avertit contre une « campagne plus importante contre les banques ». Elle demande aux membres de son réseau d’effectuer des contrôles poussés de leurs systèmes internes.

D’autre part, Swift indique dans sa note que les matériels et programmes qu’elle utilise pour se connecter au réseau interbancaire n’ont pas été touchés.

Plusieurs spécialistes en informatique de BAE Systems avaient cependant, depuis plusieurs semaines, identifié un programme informatique qui peut entrer dans un appareil donné aux banques par Swift. Pour les chercheurs, le programme en question a participé au vol de 81 millions de dollars.

En fait, une cyber-attaque avait visé la banque centrale du Bangladesh menée par des hackers qui sont entrés par des matériels fournis et utilisés par Swift et donnant la possibilité de se connecter au réseau interbancaire. Près de 950 millions avaient été bloqués, mais, les hackers ont réussi à dérober 81 millions de dollars passant par des comptes des casinos installés au philippine, avant de disparaître.